Le mot du chantier

Le mot du chantier

Conçu pour la croisière rapide et bien adapté au long cours le FREYDIS a largement inspiré le SOUBISE 49’.
Faire évoluer le catamaran en SOUBISE 49’ devait tenir compte des tours du monde et d’une multitude de traversées océaniques réalisés par les différents propriétaires d’un FREYDIS. Il fallait donc augmenter :la vitesse dans les petits airsdans le vent toute voilure hautedans le vent sous voilure réduite


This imposed an increase of the stability by bringing beam and comfort when sailing with an increase og the height of the birdgedeck which is now 1 meter above the waterline, so the width of the boat increase and the creation of paneled shells bring a huge capacity volume. The new same-level cockpit with direct access from the scoops offers a huge living area sheltered by the top.
Omegas, paneled shells, floors and shapes resistance are used to accept more stress and allow to these boats sailing well plenty of miles and aged better.
Of course, the sails area changes – the Cruiser version of the SOUBISE 49’ keeps the experience of the Gifi and others 49’ and the sails area is around 171 m², that is to say 20,11 m²/Ton in standard wind and 201 m² in light breezes, that is to say 23,60 m² /Ton.
Pour la nouvelle version Racing du SOUBISE 49’ pourvu d’un aménagement très léger la voilure est de 187 m² soit 25m²/Tonne pour le vent courant et de 221,3 m² pour les petits airs soit 29,5 m²/Tonne.
Même si nous sommes loin des 60m²/Tonne des bateaux de course, les SOUBISE 49’ ainsi toilés avec 23.60 m²/Tonne (ou 29.5 m²/Tonne version Racing) sauront être brillants dans les petits airs ce qui permet d’augmenter les vitesses moyennes et de faire par conséquent des économies de carburant.
Pour porter cette voilure le mât profilé rotatif en carbone avec sa solidité, son efficacité et sa simplicité est conservé sur les SOUBISE 49’. La bôme sera toujours accrochée sur le support de mât pour ne pas exercer de poussée parasite sur le profil. Le mât profilé réglé à la bonne incidence alimente bien la grand’voile au lieu de la perturber sur le guindant.
Conclusion : because of the rotating mast, we can win 8m² in some point of sailing and as much mainsail area, that is to say 16 m².
Dans le gros temps, faire route juste avec le mât rotatif et tourmentin se révèle un sacré avantage.
VOILURE : le grand génois léger est envoyé en bout du rostre ainsi que les spis asymétriques. Le génois lourd de route est sur enrouleur ou mieux encore sur stockeur « tout ou rien » (aucune avarie sur 50 000 milles). La trinquette sur enrouleur assure le fonctionnement dans la brise, elle est capelée sur le rostre qui divise par la même occasion le trampoline.
Cette trinquette est encore une sacrée sécurité et facilite les manœuvres et améliore le prés pour un équipage réduit dans le vent fort.MOTORISATION : notre expérience sécuritaire nous amène à proposer un minimum de 10 CV/Tonne d’où une motorisation de 2×40 CV pour la version Racing et 2×50 CV pour la version Croiseur, ce qui permet d’assurer toutes manœuvres dans tous types de temps.
PLAN DE PONT :
Le bateau sera décliné en trois versions :
Version Croiseur (naissance d’ailerons et dérives) :
With its structural top to support mainsail sheet and to release the cockpit of all manœuvre, this version will be fitted with electrical winches on the roof and in front of the steering station but also on the top to help a reduced team to sail with technical helps (electrical winches).
Version Croiseur Rapide (naissance d’ailerons et dérives)
Version Racing (deux dérives):
Deck layout with two steering stations sheltered behind the roof – mainsail manœuvres and travelers control on aft arm, forward sails on the roof and winches on every board (the mainsail sheet could return on the roof). The top is a comfort element and allows to put a huge area of solar panels.

eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *